top of page
  • sallonsius

1854 - 2024 : la marque Auricoste fête ses 170 ans!

⌚En 1854, Émile Thomas, un élève d'Antoine Redier, établit son commerce d'horlogerie au 10 rue de la Boétie où il incorpore la maison de Redier en 1878. Émile Thomas est proche du contre-amiral Fleuriais, qui le pousse à présenter ses produits aux services de la Marine et de l'Observatoire de Paris. C'est peut-être pour cette raison que Thomas se décrit ‘Horloger de la Marine d’État et de l'Observatoire'. 


🧐 En 1889, Joseph Auricoste succède à Émile Thomas. 

En 1901, la maison « Thomas-Auricoste » devient « Auricoste ». Émile Thomas a de longtemps choisi son successeur avant même sa sortie de l'école d'horlogerie. Après avoir reçu la médaille de Chevalier des Palmes Académiques, il est nommé en 1909 au Conseil Supérieur de l'Enseignement technique et à ce titre est fait Chevalier de la Légion d'Honneur.

En 1902, il figure à Hanoï, dans le cadre de l'exposition voulue par Paul Doumer, En 1904, il expose à Saint Louis aux États-Unis, en 1906 à Liège et 1910 à Bruxelles. Il est devenu fournisseur de l’Élysée, qui offre aux chefs d'états de passage des pendules et des montres Auricoste. Il équipe le Sénat, la Banque de France.

En 1910, il succède à son maître Émile Thomas au Comité de rédaction de la Revue Chronométrique, où il demeurera jusqu'en décembre 1912.


💣 1914 : Quand la guerre se prépare, la maison Auricoste n'est pas oubliée et va fournir des montres et des chronomètres au Ministère de la Guerre.

Il fournit équipe ainsi la ⚓️Marine en garde-temps et l'aviation militaire ✈ tout juste naissante.

Bien que Joseph Auricoste soit mobilisé de 1914 à 1918, l'entreprise tourne à plein régime. Au total, ce sont plus de trente mille chronographes qui auront été livrés au Ministère de la guerre.


🕰 A la fin des hostilités, Auricoste développe sa production en profitant des années folles.


Il commercialise des bijoux et bien sûr des montres bracelet aussi bien pour Dames que pour Homme. La demande est telle qu'il va distribuer d'autres marques en apposant sa signature sur le cadran ou sur le fond des tocantes.


En photo, une horloge de cloison de la Marine avec la double signature E. Thomas et J. Auricoste 10, rue La Boétie à Paris. Son mouvement à transmission par fusée-chaîne est le digne héritier des chronomètres de marine signés Berthoud , Breguet et Leroy.


 Si vous souhaitez faire l'acquisition d'une des nouveautés de la maison Auricoste, dont je suis le distributeur pour le Grand Ouest,, n'hésitez pas à me contacter contact@montresam.fr . Une réduction exceptionnelle vous sera proposée!


26 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page